Dans l’Antiquité

Le pays de Chéméré faisait partie du territoire des Ambilâtres, peuple gaulois faisant partie de la confédération pictonne, la civitatis Pictavorum.

Histoire de Chemere2

Histoire de Chemere

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La très riche et prospère Rezé suscitait les convoitises des Normands qui déferlèrent sur le pays jusqu’au IXe siècle. La région de Rezé était une vicaria qui dépendait du pays d’Herbauges dans le comté du Poitou.
Jusqu’au milieu du IXe siècle le pays de Rais reste directement lié au comté de Poitiers, dont la partie nord est divisée en plusieurs pagus, Herbauges, Tiffauges et Mauges. Le Pays de Rais, le Ratiatensis est une vicaria, subdivision administrative du bas-Poitou.

En 851, avec le traité d’Angers

Histoire de Chemere - chateau d'angers

 

 

 

 

 

 

 

Le pays de Retz fait partie des marches de Bretagne. C’est à dire que le territoire relève de la Bretagne, mais la population locale peut continuer à vivre dans ses us et coutumes et commercer avec ses voisins comme autrefois.
L’histoire de Chéméré est intimement liée à un ancien site féodal, le château de Princé. Malheureusement, il n’en reste aujourd’hui que des ruines, peu représentatives, et qui ne se visitent pas.
La paroisse de Chéméré est créée en 1020 par Harscouët 1er, baron de Retz.
Lors de l’arrivée massive des Vikings dans l’estuaire de la Loire, Bégon, qui possédait une motte féodale près de Bouguenais, partit s’installer sur le site de Princé. Le château n’était alors qu’une construction en bois, typique des fortifications de l’époque.
La forêt de Princé fut plantée à partir du XIe siècle.

Au XIVe siècle

Une discorde politique éclata entre le duc de Bretagne (Jean IV) et la baronne de Rais : à la suite d’un mariage, le Pays de Retz menaçait de redevenir poitevin.
Le duc de Bretagne s’y opposa et fit arrêter la baronne.
Sans enfant, celle-ci prit son parent Guy de Laval comme héritier, celui-ci n’étant autre que le père de Gilles de Rais.

Histoire de Chemere - Gilles DE RAIS

À cette époque, le château de Princé était un véritable château fortifié comme les autres propriétés de Gilles de Rais, Machecoul et Pornic, entre autres.
Au fil des ans, le château perdit sa vocation militaire pour devenir un lieu de résidence et un pavillon de chasse pour les seigneurs de Rais.

 

 

 

 

 

 

 

 

Au XVIe siècle

Le château connut une période de style italien, après le mariage de la baronne de Rais et d’Albert de Gondi, issu d’une riche famille italienne. C’est à cette époque que furent créées les Îles Enchantées, ancien parc du château, comprenant plusieurs îles, entourées de larges fossés. C’est alors l’apogée du château de Princé, le site s’étendant jusqu’aux limites du bourg de Chéméré (il subsiste d’ailleurs un pan de mur de cet ancien domaine dans le parc de loisirs récemment construit aux abords du bourg de Chéméré).

À la Révolution

Chéméré connut des heures difficiles. Située dans la Vendée militaire, elle fut victime de représailles républicaines. Ainsi, l’ensemble du bourg, dont l’église, fut brûlé en 1794. En mémoire de ces événements, un monument, le Souvenir Vendéen, fut érigé dans la forêt de Princé pour rendre hommage aux quelques 2000 vendéens qui pendant la guerre de Vendée, furent abattus et enterrés sommairement dans les allées de la forêt.